• 11juillet 2012
    Sur France info un « môme-trotter » parle d’enfants birmans comme étant des enfants « normaux »
    C’est quoi un enfant normal ?
    Je regarde de la fenêtre de ma cuisine (les stores sont baissés car il est 7H40 et Loulou dort)
    Je me demande si on est réellement en été ….. Je ne rêve pourtant pas : je vois passer des parapluies…Ah ! non je ne vais pas devoir prendre le mien ! je ne peux pas le ranger et ça fait vraiment mamie (de loin ça fait canne)…ceux qu’on rangent sont moches et parfois perméables (si si je vous assure !!! Vous imaginez une personne sous un parapluie dégoulinant ?! )
    Ah ! Saleté de temps ! Les pharmaciens et les professionnels de santé doivent se frotter les mains : vitamine D, antidépresseurs, luminothérapies etc.
    Dans d’autres circonstances ça m’aurait déprimée mais là je commence à avoir l’habitude ! Alors il faut expliquer aux gens qui ont un seul neurone qui fonctionne (Ne vous inquiétez pas je ne parle pas de vous mais de moi) comment ça se fait qu’on parle de réchauffement climatique alors que ça caille !!!
    Hier, j’ai entendu Monsieur météo (celui qui a un drôle d’accent qui respire le soleil du sud-ouest) dire qu’à Paris il fera 22° …résultat des courses j’ai eu froid avec ma petite veste !
    Aujourd’hui, je ne vais pas me faire avoir ,je prends un pull…Pardon ! un chandail !
    Même pendant les Fronco’folies on chante en anglais ? ! Ras le bol de cette invasion de longue date ! Même dans des entreprises qui sont censées laisser la part belle au français on entend souvent parler de débriefing (c’est vrai avec l’accent ça naturalise le mot, comme les gens modifiant leur prénom afin qu’il soit plus français !), check-up, surbooking, start-up, etc.
    En plus, même les journalistes sont incapables d’avoir un français correct ! Entre le mauvais accord du participe passé, l’absence de la concordance des temps et la non perception des nuances entre futur et conditionnel …Tout y passe !
    Cela dit ça ne veut pas dire que je suis une championne de l’orthographe (ça m’arrive souvent de me tromper mais bon…je n’écris pas « il a demander une attesttation « , « Il cherche a se faire une idé » ou encore « Elle c’est cassée le poigné »
    Bref !
    Le tour de France et son marronnier, le dopage. Ça y est ça recommence !

    Sinon,
    Il y a de l’eau dans le gaz avec le nouveau gouvernement : après la suppression de la gratuité des transports pour les séniors (la carte émeraude disparaît) , hausse des prix du gaz qui était censé être indexé sur l’inflation!
    Eh ben ! Ca promet !
    Et aujourd’hui 12 juillet le Ministre du redressement productif voudrait ouvrir le dossier du gaz de schiste !! On peut prétexter qu’après autant d’années de droite, on développe une sorte de syndrome de Stockholm.


    1 commentaire
  • Cher Monsieur Ruquier,

    J'ai passé 7 entretiens dans une même agence immobilière. Et au 8e entretien, lequel n'a duré que 5 minutes avec un associé du responsable d'agence, tout est tombé à l'eau. L'associé en question a trouvé mon profil "trop littéraire" selon ses mots et ne colle pas au métier.
    Il me voyait plutôt travailler dans l'audiovisuel (ce que je fais actuellement avec mon CDD qui arrive dangereusement à son terme)..
    Il me voyait plus précisément, selon ses dires, venir "comme une farce" (je le cite)sur un plateau télé.
    C'est pourquoi, je persévère et continue à postuler dans l'immobilier. Trêve d'anecdotes !
    Et si je travaillais réellement sur un plateau TV ?
    Et si j'étais votre future flingueuse d'origine incontrôlée ?
    Je suis RICHE.......
    "de la poigne" . c'est ce que pense mes amis et mes anciens employeurs de moi.
    Je suis RICHE......
    d'une culture bi et une bi culture.

    Je suis RICHE;...
    de mon extrême bêtise qui fait de moi un être sexy et intelligent.

    Je suis riche...
    de mon aptitude à manier la langue (française) sans vergogne

    Riche en verlan Eicher!! Merde alors! qu'est-ce qu'il fait là , lui ?
    Il est plus que jamais temps d'aller déjeuner en paix, en manipulant des jeux nés en pet(tard)

    Donnez-moi la chance de vous convaincre
    je vous donnerai la future figuresage mais pas trop du service public :)

    ouah ! ça sonne la campagne..la bouse ..Oupps pardon le blueus, la blouse d'une campagne présidentielle...


    votre commentaire
  • http://www.youtube.com/watch?v=oqaiH8iBZ5g

    Aux agneaux égorgés au loin
    au chant du coq dans le lointain
    à l'orée des grands champs de blé
    humanités les poings liés
    scotché à la lisière du bois
    petit poucet cherche pourquoi
    ses parents ont capitulés
    aux grands vents des communicants
    de tous nos temples les églises
    n'ont plus le grand des cathédrales
    au temps des anarchitectures
    et des lances pierres contre les murs
    les sacs de billes ont pris le large
    et les amours au coin des grives
    toutes ces choses d'autrefois
    putain je ne vois plus la rive.

    Puisqu'il faut accepter du temps
    l'évolution toujours plus bas
    au vulgaire des concessionnaires
    des libertés pour nos enfants
    il sera équipé c'est sûr
    pour parler à la Terre entière
    mais n'aura rien à dire bien sûr
    que ce qu'il voit sur les écrans
    certains les plus bourgeois toujours
    sauront savoir garder leurs plumes
    quand le peuple verra ses ailes
    blessées sous les coups de l'enclume.

    C'est fini le temps des instruits
    le temps des populaires aussi
    fini le temps des littéraires
    au-dessus des comptes bancaires
    et des lilas dans les bouquets
    oublié le temps des muguets
    je ne vois que les chrysanthèmes
    des orthographes dans les poèmes
    finies les latines les racines
    au bon dos de nos origines
    finie la parole sacrée
    bonjour la parole au plus con
    finis les ni bon dieu ni maître
    l'heure est aux clients du paraître
    fini le temps de nos jeunesses
    fini le chant des rossignols
    fini salut à toi mon frère
    l'heure est aux champs des électrons
    abonnez-vous peuple de cons
    par satellite à d'autres cons
    au libre échange du néant
    à chacun son bon mot bien sûr
    c'est la liberté d'être con
    la liberté d'être ignorant
    tous égaux dans le carnaval
    je sais mon ami ça fait mal
    c'est la liberté d'expression
    c'est la liberté d'expression
    pour clamer à tous les faubourgs
    surtout à tous les râteliers
    nos faiblesses et puis nos discours
    sur nos tristes identités.

    Salut toi mon frère de faubourg

    je ne vois rien aux alentours
    que des tristesses à bon marché
    salut à toi frère de banlieue
    toi qu'on voudrait laisser pourrir
    dans le ghetto des consommants
    dans le ghetto des illettrés
    salut à toi femme au combat
    toi dont la lutte a pris la rouille
    comment te dire mais de nos jours
    les féminismes manquent de couilles.


    Salut toi mon étoile au loin
    l'illuminé de nos chemins
    s'éclairera bientôt je sais
    si l'on n'en perd pas le parfum
    vigilance à tous nos esprits
    et feu de tous les journalismes
    puisque toujours il faut combattre
    des nouveaux temples
    les fascismes.


    p.S. pas besoin d'une ectoplasme pour confirmer qu'il sait écrire ;)


    votre commentaire

  • votre commentaire
  •  

    MOULOUDJI

    Chant : Cora Vaucaire - 1954
    Paroles Jean Renoir * Musique Georges Van Parys

    En haut de la rue St-Vincent
    Un poète et une inconnue
    S'aimèrent l'espace d'un instant
    Mais il ne l'a jamais revue

    Cette chanson il composa
    Espérant que son inconnue
    Un matin d'printemps l'entendra
    Quelque part au coin d'une rue

    La lune trop blême
    Pose un diadème
    Sur tes cheveux roux
    La lune trop rousse
    De gloire éclabousse
    Ton jupon plein d'trous

    La lune trop pâle
    Caresse l'opale
    De tes yeux blasés
    Princesse de la rue
    Soit la bienvenue
    Dans mon cœur blessé

    Les escaliers de la butte sont durs aux miséreux
    Les ailes des moulins protègent les amoureux

    Petite mandigote
    Je sens ta menotte
    Qui cherche ma main
    Je sens ta poitrine
    Et ta taille fine
    J'oublie mon chagrin

    Je sens sur tes lèvres
    Une odeur de fièvre
    De gosse mal nourri
    Et sous ta caresse
    Je sens une ivresse
    Qui m'anéantit

    Les escaliers de la butte sont durs aux miséreux
    Les ailes des moulins protègent les amoureux

    Mais voilà qu'il flotte
    La lune se trotte
    La princesse aussi
    Sous le ciel sans lune
    Je pleure à la brune
    Mon rêve évanoui 

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires